FR | EN
Mon panier
(Mon panier est vide)
Une histoire de princesse

Au début du XXème siècle, l'esturgeon Acipenser sturio, était largement présent dans l'estuaire de la Gironde, la Dordogne et la Garonne où les femelles remontaient frayer.

La légende raconte qu'une Princesse Russe de passage en Gironde fut horrifiée de voir que les pêcheurs ne gardaient que la chair du poisson alors que les œufs étaient grossièrement jetés à la mer ou donnés aux canards ! Elle expliqua que dans son pays ce mets était vendu très cher et que les pêcheurs amassaient de véritables fortunes.

C'est ainsi qu'à partir de 1920, commence sur la rive droite de la Gironde, une production de caviar pouvant atteindre près de 5 tonnes par an !

Et la protection de l'espèce..

Malheureusement, l'esturgeon sera alors pêché inconsidérément, menant à une disparition progressive dans les eaux girondines... Finalement, sa pêche est totalement interdite en 1982. En parallèle, le CEMAGREF de Bordeaux (Centre du Machinisme Agricole, du Génie Rural, des Eaux et des Forêts), lance un programme en vue de repeupler la zone d'esturgeons. Pour cela, il demande la contribution de pisciculteurs expérimentés, parmi lesquels la société Sturgeon, afin de tenter d'élever et de reproduire en captivité des spécimens d'un esturgeon Sibérien, l'Acipenser baerii.

Après quelques années de patience, le caviar d'Aquitaine reprend vie et c’est ainsi que nait le caviar Sturia !