(Re)-naissance d’un mythe : le caviar d’Aquitaine

mosaique esturgeon

Il existe quelques 24 espèces d’esturgeons dans le monde…
En France, l’espèce endémique est l’Acipenser Sturio. Largement présent au début du 20ème siècle, l’Acipenser Sturio vivait à l’état sauvage dans l’estuaire de la Gironde où les femelles remontaient frayer. A cette époque…


 

Acipenser Baerii

Il existe quelques 24 espèces d’esturgeons dans le monde…
En France, l’espèce endémique est l’Acipenser Sturio. Largement présent au début du 20ème siècle, l’Acipenser Sturio vivait à l’état sauvage dans l’estuaire de la Gironde où les femelles remontaient frayer. A cette époque, ce dernier n’était pêché que pour sa chair et les oeufs, qui ne jouissant pas alors de la même réputation, étaient jetés en pâture…

La légende raconte qu’une princesse russe débarqua un jour dans un tout petit port de l’estuaire de la Gironde, à St Seurin d’Uzet. Horrifiée de voir que les pêcheurs ne gardaient que la chair du poisson, elle leur révéla la véritable valeur du caviar et ses secrets de fabrication. C’est ainsi qu’à partir de 1920 commença, sur la rive droite de la Gironde, une production de caviar pouvant atteindre près de 5tonnes !
L’esturgeon sera alors exploité inconsidérément et, dans les années 1970, surpêche et pollution auront finalement raison de cet engouement et conduiront à sa quasi-disparition. Sa pêche sera totalement interdite, en France, en 1982 puis placé en « espèce en danger » par le CITES en 1997.
Parallèlement, le CEMAGREF décide de mener un programme de repoissonnement de l’esturgeon européen, l’Acipenser Sturio, dans la Dordogne, la Garonne et la Gironde. Pour cela, il demande la contribution de pisciculteurs expérimentés afin de tenter d’élever et de reproduire des spécimens de l’esturgeon sibérien, l’Acipenser Baerii, avant d’appliquer ces techniques sur l’espèce endémique, l’Acipenser Sturio, qui supporte moins bien l’élevage.
A ce titre, Sturgeon s’implique fortement dans ce programme et accueille, en 1986, son premier esturgeon sibérien Acipenser Baerii dans sa ferme aquacole de Colombiers.

L’aventure commence…

Laisser un commentaire